Haut
 

Où faire la cueillette de petits fruits dans la vallée du Richelieu cet été?

Autocueillette de bleuets

Où faire la cueillette de petits fruits dans la vallée du Richelieu cet été?

L’été pointe le bout de son nez depuis quelque temps déjà, le soleil et le bon temps sont de retour. Pour Tourisme Vallée-du-Richelieu, le début de la saison rime avec la cueillette de petits fruits! C’est le moment idéal pour croquer dans une belle fraise rouge et juteuse. Les petits fruits, ça goûte le soleil… on adore! Nous avons donc pensé vous présenter notre petit guide de l’autocueillette de petits fruits. Il contient les meilleures adresses pour vous procurer ces délices et fait mention des périodes de récoltes. En prime, on vous fait découvrir des fruits méconnus qui pourraient bien vous intéresser. On vous recommande toutefois de communiquer avec les entreprises avant de vous déplacer afin de vous assurer que la récolte est débutée.

 

Fraises

Les classiques et indispensables fraises du Québec arrivent dès juin, mais saviez-vous que vous pouvez vous en procurer jusqu’en octobre? Parmi la douzaine de variétés cultivées au Québec, certaines sont mûres plus tard en saison.

Ces délicieux fruits rouges sont remplis de vitamines et minéraux. Si l’autocueillette de fraises vous fait de l’œil, voici deux bonnes adresses de la vallée du Richelieu : la Ferme Serso et les Jardins de Claude et Maryse.

 

Paniers de fraises dans le champs de la Ferme Paul Benoit

Ferme Paul Benoit, Paniers de fraises

 

Framboises

Les framboises sont prêtes dès juillet, et certaines variétés telles que la Pathfinder sont plus tardives. Tellement, qu’on peut les récolter en août! Il s’agit aussi de la variété la plus populaire chez les producteur(-trice)s québécois(e)s.

Pour connaître les différentes variétés et les dates de récoltes spécifiques à chacune, vous pouvez consulter Les Fraîches du Québec. Ici, dans la vallée du Richelieu, on vous conseille la Ferme de Paul Benoit pour votre autocueillette!

 

Kiosque de bleuets et de framboises

Ferme Paul Benoit, paniers de framboises et de bleuets

 

Bleuets

Les bleuets ont une place spéciale dans nos cœurs. Ces petites baies rondes et bleues sont riches en antioxydants. Elles poussent dans de petits arbustes de moins de 30 centimètres de hauteur. Le saviez-vous? En France, on y fait référence par le mot myrtille.

Pour choisir les meilleurs fruits, on regarde pour un joli bleu, un fruit ferme et sans moisissures. Les bleuets sont fragiles, il faut les manipuler avec soin, les rincer rapidement juste avant de les manger, et on les conserve au réfrigérateur.

Les récoltes de bleuets se font de la mi-juillet à la mi-août. Pour l’autocueillette de ces petits fruits, vous pouvez visiter le Domaine du flanc Sud, la Bleuetière Bellevue, la Ferme mes petits caprices (en plus de voir les chèvres!) ou même le Vignoble La Grande Allée.

 

Autocueillette de bleuets

Bleuetière Bellevue, Autocueillette de bleuets

Camerises

Connaissez-vous la camerise? Ce fruit ressemble à un gros bleuet ovale. Elle est connue sous le nom de chèvrefeuille comestible ou haskap pour les anglophones. La baie est couverte d’une peau bleue, sa chair est d’un joli pourpre et contient de si petites graines qu’on ne les sent pas du tout en bouche. Avec son goût unique, on peut la comparer à un délicieux mélange de cassis, de bleuets et de framboises. Les fins palais peuvent aussi y déceler des arômes de mûres, de nectarines, de prunes ou de rhubarbe!

Elle peut être consommée fraîche ou transformée de toutes sortes de façons. Pensez pâtisseries, jus, boissons alcoolisées, crèmes glacées ou sauces. Elle se marie bien aux autres petits fruits (bleuets, framboises, cerises), aux bananes, aux kiwis, aux prunes et à la rhubarbe. D’autres saveurs intéressantes mêlent la noix de coco, le miel, le sirop d’érable et même le romarin, le thym, le gingembre, la cannelle et la vanille. Tout ça pour dire, soyez créatif(ve) avec la camerise!

Ce petit fruit pousse dans des arbustes rustiques tout à fait adaptés au climat du Québec. C’est un fruit hâtif qui se récolte au début de l’été. Pour savoir s’il est mûr, regardez pour une belle peau bleue et une teinte bourgogne. Si la baie est verte à l’intérieur, laissez-la! Ces petits fruits ne murissent plus une fois récoltés lors de l’autocueillette. Une fois récoltées, mettez vos baies au frais sans les changer de contenant. Il sera plus facile de les nettoyer et les utiliser par la suite.

Pour vous en procurer, visitez la Ferme Serso pour la vente en kiosque et Camerise du Richelieu ou Autocueillette Beauregard pour les cueillir vous-même. La camerise est offerte de la mi-juin à la fin juillet.

Les avantages des baies de camerises sont leur richesse en antioxydants (plus que le cassis, les canneberges et les bleuets!), en fibres et en vitamines A et C. C’est aussi une grande source de potassium. D’ailleurs, les Japonais l’appellent la baie de la longévité!

 

Arbuste de camerises

Camerise du Richelieu, Camerises dans un arbuste

Cassis

Le cassis ou groseillier noir est un petit fruit de couleur noir qui pousse, lui aussi, dans des arbustes. Originaire de l’Europe, les fruits poussent en grappes et ont une peau épaisse et le jus est acidulé. Le cassis est rempli de vitamine C en plus d’être antioxydant et anti-inflammatoire. D’abord utilisé comme remède, son goût en bouche n’est pas des plus agréables! Il faut le cuisiner pour l’aimer!

Il faut savoir que c’est un petit fruit capricieux, on doit le consommer la journée même de l’autocueillette! Pour savoir si le cassis est prêt, regardez la couleur noire, la rondeur et la peau lisse. Sachez aussi que c’est un fruit qui n’aime pas l’eau! Il faut le rincer rapidement, mais doucement.

La cueillette se fait sur une dizaine de jours, de la fin juillet jusqu’à la mi-août, selon les variétés. Gardez l’œil ouvert sur le Pavillon de la pomme et Couleur Cassis si vous voulez tenter l’expérience!

 

Bac rempli de cassis

Couleur Cassis, Récolte de cassis

 

Règle générale, on l’utilise à la place de canneberges dans les recettes. Il est aussi excellent dans des confitures ou des gelées. Dans les étalages, on le retrouve aussi sous forme de sirop, de vinaigre, de liqueur, de compotes et même dans la bière! Ça pique votre curiosité? La bière Mlle Mathilde de la microbrasserie Brasseurs du moulin utilise justement du cassis de la région dans sa recette! Oserez-vous l’essayer?

 

Bière au cassis des Brasseurs du Moulin

Brasseurs du Moulin, Bière Mlle. Mathilde

 

Groseilles

La groseille, qui fait référence à la groseille à maquereau, est une baie dodue et velue. Elle est plus grosse que la gadelle et se trouve de couleur variée passant du vert, du blanc, du rouge aux pourpres et d’autres déclinaisons. On peut les reconnaître grâce aux petites veines verticales sur les baies.

Les arbustes de groseilles sont très résistants au climat du Québec. Certaines variétés ont des épines sur les tiges, il faut donc être vigilant(e) lors de la cueillette.

Pour la récolte, on privilégie les fruits fermes et translucides. La groseille est agréable fraîche ou transformée en confitures, en gelées ou même en tartes! Elles se conservent quelques jours au réfrigérateur ou des mois au congélateur.

Les groseilles à maquereau sont généralement prêtes à être récoltées au mois d’août. Vous pouvez trouver ces jolis petits fruits en autocueillette Au Pavillon de la pomme.

 

Groupe de groseilles

Groseilles à maquereau

 

Gadelles

La gadelle est un terme originaire de la Normandie qui fait référence à la groseille à grappe. Vous l’aurez deviné, ces baies font partie de la même famille que les groseilles et les cassis. Le nom gadelle est toutefois beaucoup plus répandu au Québec. Il s’agit de petites grappes de petites baies rouges ou blanches.

Son goût acidulé fait voyager en enfance pour beaucoup de gens! La gadelle se mange nature, mais elle se cuisine aussi très bien. En décoration sur des pâtisseries ou utilisée en remplacement de canneberges ou de bleuets dans les recettes, on peut la transformer en confitures. Les gadelles sont excellentes lorsque combinées aux fruits jaunes. Pensez aux abricots ou aux poires! Évitez de la mélanger à d’autres petits fruits, vous risquez de cacher sa saveur.

Si vous êtes plus aventureux(-reuses), intégrez-la aux mets salés. Associée au thym, au magret de canard, avec des volailles ou même du poisson, les goûts peuvent être de belles découvertes.

Ces petites baies riches en vitamine C (comparable aux agrumes) se cueillent en grappe, il faut s’assurer qu’elle est complète, les fruits doivent être translucides et brillants. Habituellement, on récolte de mi-juillet à août. Vous pouvez vous rendre Au Pavillon de la pomme pour en faire l’autocueillette.

 

Grappe de groseilles

Groseilles à grappe ou gadelles du Québec

 

Alors, avez-vous choisi les petits fruits débordants de saveurs que vous allez cueillir cet été?

 

Tableau des adresses où faire de l'autocueillette

X